Un nouveau cadre pour le Bio européen

Une nouvelle législation européenne sur la production biologique et l’étiquetage de ces produits a été adoptée. Robert Rochefort a soutenu le texte car il va permettre la stimulation de la production biologique et garantir la circulation de produits biologiques de qualité. Des contrôles stricts basés sur les risques tout au long de la chaîne d’approvisionnement sont prévus, ces contrôles seront réalisés sur place et concerneront tous les opérateurs, au moins une fois par an. De plus, la règle d’équivalence, selon laquelle un produit importé d’un pays tiers doit respecter une réglementation bio similaire mais pas identique sera progressivement supprimée. Ces produits importés devront dorénavant respecter les normes européennes (souvent plus strictes) pour pénétrer et être distribués sur le marché unique. Par ailleurs, les agriculteurs et autres opérateurs de la chaîne d’approvisionnement seront contraints d’appliquer un ensemble de nouvelles mesures pour éviter la contamination. Si une contamination advient et se révèle délibérée ou si l’opérateur n’applique pas les mesures de précaution, le produit perdra son statut de produit biologique. Enfin, à condition que les deux activités soient encadrées et réellement séparées, les exploitations mixtes seront autorisées. Cette mesure est bienvenue car elle encouragera la conversion vers la production bio.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top