Un commerce des « biens à double usage » contrôlé

Robert Rochefort a soutenu le rapport instituant un régime de l’Union de contrôle des exportations, des transferts, du courtage, de l’assistance technique et du transit en ce qui concerne les biens à double usage, dans l’optique d’y inclure la dimension des droits de l’homme, qui permettra un contrôle plus complet des exportations européennes. Cette disposition est essentielle, pour que l’Union traite la question sensible du commerce des biens à double usage avec le plus de prudence possible et s’assurer que les technologies et les biens conçus pour une utilisation civile en Europe ne puissent être utilisés de façon abusive une fois exportés. Les technologies de cybersurveillance doivent notamment être considérées avec une grande vigilance, afin que les régimes autoritaires ne puissent pas les utiliser dans le but d’espionner leur population, en piratant les ordinateurs ou en interceptant les téléphones portables.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top