Robert Rochefort regrette le rejet de la proposition de créer une agence européenne indépendante de surveillance suite au scandale des émissions dans le secteur de l’automobile

Robert Rochefort a voté en faveur du rapport de la commission mise en place suite au scandale des émissions dans le secteur de l’automobile. Il soutient la nécessité de prévenir les conflits d’intérêts entre les régulateurs nationaux et les constructeurs automobiles lors de la mise sur le marché d’un nouveau véhicule. Il estime également essentiel d’améliorer les tests et contrôles environnementaux et d’inciter les États membres à  se lancer pleinement dans une stratégie de mobilité à faibles émissions.

Toutefois, Robert Rochefort regrette le rejet de la proposition de créer une agence européenne indépendante de surveillance, qui aurait été garante d’un contrôle efficient et d’une application plus rigoureuse des règles relatives aux émissions des véhicules dans l’Union. Pour sa part, c’est une proposition qu’il a soutenue. Le Parlement manque ici une occasion et il s’agissait d’ailleurs d’une des grandes recommandations du rapport parlementaire présenté en février par Kathleen Van Brempt.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top