Robert Rochefort réagit à la décision du gouvernement d’utiliser le 43-9 pour la loi Macron

Robert Rochefort était l’invité de l’émission de Michel Field sur LCI le mardi 17 février de 17h à 19h. Il s’est exprimé sur le vote de la loi Macron par l’Assemblée nationale.

Le Député européen a évoqué les différences entres les promesses électorales de François Hollande et la philosophie de la loi Macron. Il constate qu’aujourd’hui : « il y a une partie importante de la majorité socialiste qui veut être fidèle à ces promesses et une autre qui veut évoluer par rapport à ces promesses. La majorité est aujourd’hui très fragile».

Quant à l’utilisation de l’article 49.3, il permet à François Hollande de ne pas faire voter une loi symbolique par d’autres partis politiques que le sien : « il utilise un joker». Mais l’article ne règle pas les problèmes de fond et est le signe de blocages à venir.

Robert Rochefort est ainsi revenu sur l’avenir de la majorité socialiste à l’issu de cette crise et leur capacité à gouverner. C’est la vraie question qui importe puisque de nombreuses réformes économiques ambitieuses sont nécessaires à notre pays : « ces réformes, on est absolument convaincus que dans les deux ans qui viennent, il n’y en aura pas d’autres ».

Pour conclure, il rappelle que les Français ne se préoccupent pas de la crise interne du Parti socialiste mais du chômage et de la montée de la pauvreté. Si la loi Macron comportait quelques éléments intéressants, elle n’abordait pas les vrais sujets tels que le contrat unique, la simplification administrative ou encore l’apprentissage qui doit être orienté vers les chômeurs.

Retrouvez son intervention en vidéo :

Comments are closed.

Scroll To Top