Réduire l’utilisation du mercure pour protéger notre santé et notre environnement

Le mercure est une substance toxique qui peut être présente notamment dans le poisson et les fruits de mer, les écosystèmes et la faune sauvage. Certaines lacunes réglementaires existent en la matière et doivent être corrigées afin de garantir une mise en adéquation complète de la législation de l’Union avec la convention de Minamata des Nations unies.

Robert Rochefort a dès lors soutenu la résolution ayant pour objectif de combler ces lacunes afin de garantir un niveau élevé de protection de la santé humaine et animale et de l’environnement. Les députés européens appellent notamment à interdire l’importation de mercure, de composés de mercure et de mélanges ainsi que l’exportation, l’importation et la fabrication dans l’UE de produits contenant du mercure ajouté.

Ils demandent également l’élimination progressive de l’utilisation du mercure dans les amalgames dentaires, l’interdiction de son utilisation dans l’exploitation minière artisanale et à petite échelle, l’élimination des déchets de mercure ainsi que l’évaluation de son utilisation dans la fabrication de vaccins en vue de parvenir à une interdiction totale.

Pour consulter la résolution, cliquez ici.

Comments are closed.

Scroll To Top