Réaction de Robert Rochefort au chiffre de la croissance 2013 révisé par l’Insee

L’Insee a révisé à la hausse ( à 0,3% contre 0,2%) des chiffres de la croissance pour l’année 2013, Robert Rochefort réagit : « il n’y a pas lieu de se réjouir des chiffres de la croissance annoncés ce matin par l’Insee pour le 4ème trimestre 2013. Si l’on tient compte de la progression de la population (environ 0,5% par an), ils montrent juste une stagnation durable de la richesse produite par tête. Aucun indice ne permet de déceler que notre pays s’accrocherait au train de la reprise qui démarre un peu partout autour de nous. La hausse de la consommation tient pour une large part à des anticipations d’achats afin d’éviter la hausse de la TVA du 1er janvier dernier. Celle très mesurée de l’investissement est une nécessité technique après 7 trimestres consécutifs de recul. La confiance n’est toujours pas de retour bien au contraire et sans elle aucune accélération n’est envisageable. Le doute s’installe sur le pacte de responsabilité et il en est de même en ce qui concerne les 50 milliards d’économies à réaliser dans les dépenses publiques alors que la Cour des comptes en rappelle le caractère inévitable ».

Comments are closed.

Scroll To Top