Plus de protection pour les travailleurs face aux risques cancérigènes et mutagènes

Robert Rochefort a soutenu le rapport concernant la protection des travailleurs contre les risques liés à l’exposition à des agents cancérigènes ou mutagènes au travail qui vise à établir des règles plus strictes, au bénéfice de la santé des travailleurs européens. Ces nouvelles règles ambitieuses introduisent des seuils limites pour 11 substances cancérigènes supplémentaires, ajoutées à la liste actuelle. De plus, les valeurs limites d’exposition professionnelle, c’est-à-dire la quantité maximale de substances dangereuses à laquelle les travailleurs peuvent être exposés ont été réduites. L’objectif est d’apporter des protections supplémentaires à des travailleurs qui sont particulièrement exposés, notamment dans les domaines de la construction, de la chimie, de l’industrie du bois et du textile. La Commission devra par ailleurs évaluer la possibilité d’inclure dans la liste des substances dangereuses les substances reprotoxiques, ayant un impact sur les fonctions sexuelles et la fertilité, d’ici le premier trimestre 2019.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top