Occasion manquée de réduire la dépendance de l’Union aux énergies fossiles

Robert Rochefort a soutenu l’objection visant à rejeter la 3e liste de l’Union de Projets d’Intérêt Commun, car cette dernière ne s’inscrit pas suffisamment dans la logique de lutte contre le changement climatique. Robert Rochefort déplore que la majorité de ses collègues n’ait pas fait le même choix, car dans cette liste de programmes qui a pour objet d’aider l’Union à atteindre ses objectifs énergétiques, le nombre important importants de projets dans le secteur gazier est problématique. Le soutien à de nouvelles infrastructures pour les combustibles fossiles fragilise voire entrave l’exécution des engagements contractés lors de la COP21 à Paris. Pour ces raisons, Robert Rochefort a voté pour l’objection.

Comments are closed.

Scroll To Top