Nouvelle forme d’actifs pour ne pas répéter les erreurs passées

Nous votons ici sur ce texte qui concerne les établissements financiers d’importance systémique mondiale, c’est-à-dire ceux dont la faillite causerait un risque qui menacerait le système financier dans sa globalité. J’ai voté pour, car ce texte vise à ce que ces établissements financiers disposent d’une capacité d’absorption des pertes et de recapitalisation suffisante afin de garantir que leurs fonctions critiques puissent se poursuivre sans que les finances publiques ou la stabilité financière ne soient mises en péril. Il s’agit donc de ne pas répéter les erreurs passées. Cette réforme prendrait la forme d’une nouvelle catégorie d’actifs constituée de titres de créance de rang supérieur « non privilégiés » qui ne seraient utilisés à des fins de renflouement interne qu’après les autres instruments de fonds propres, mais avant les autres créances de rang supérieur. Il reviendrait donc aux actionnaires et investisseurs de ce type de titres d’assumer les pertes et non plus au contribuable.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top