Non à la nouvelle demande d’autorisation de maïs OGM

Robert Rochefort a soutenu l’objection du Parlement concernant le maïs OGM qui demande à la Commission de retirer son projet de décision d’exécution. De très nombreuses objections ont été formulées par plusieurs États membres, pointant notamment du doigt les informations manquantes ainsi que les études et essais mal exécutés sur la question. On ne peut approuver des variétés pour lesquelles insuffisamment d’informations relatives à la sécurité n’ont été fournies,  qui n’ont pas été testées ou qui n’ont même pas encore été créées.

Robert Rochefort souhaite également souligner que les utilisations prévues par la Commission incluaient la création d’une tolérance aux herbicides contenant du glufosinate d’ammonium -élément toxique pour la reproduction- et du glyphosate -élément qui divise actuellement la communauté scientifique-. De surcroît,  les nouvelles demandes d’autorisation d’OGM excèdent les pouvoirs d’exécution de la Commission européenne, qui trouve dorénavant le Parlement européen systématiquement sur sa route en matière d’autorisation d’OGM.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top