L’Union a besoin d’un mécanisme de protection de la démocratie

Robert Rochefort a voté en faveur de cette résolution qui déplore que la Commission n’ait pas encore présenté une proposition pour un mécanisme approfondi de l’Union pour la protection de la démocratie, de l’état de droit et des droits fondamentaux. Le respect des valeurs de l’Union, que nous défendons, devrait être évalué chaque année dans l’ensemble des États membres. Ainsi, un rapport annuel fondé sur des preuves permettrait d’évaluer le respect, par tous les États membres de l’Union, des valeurs inscrites dans les traités et de formuler des recommandations par pays, comme cela est déjà le cas pour les politiques économiques. Le besoin d’un tel mécanisme se fait aujourd’hui sentir comme nous le prouvent les situations politiques de plusieurs États membres. Par ailleurs, le Conseil devrait lui aussi s’engager en faveur du renforcement de la démocratie, de l’état de droit et des droits fondamentaux et en particulier assumer pleinement son rôle dans les procédures en cours.

Pour consulter le texte, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top