Les consommateurs doivent être au centre du plan d’action sur les services financiers

Le milieu financier, comme on peut s’en douter, n’est pas resté en retrait par rapport à la révolution numérique, l’évolution du marché financier va de pair avec les changements de comportement des consommateurs. Il est nécessaire d’avoir pour objectifs la suppression des obstacles transfrontaliers et le renforcement de la concurrence au bénéfice des consommateurs, tout en protégeant ces consommateurs. Sur ce dernier point, Robert Rochefort émet une série de critiques vis-à-vis de préoccupations non affrontées par la Commission : la conversion des devises liée au paiement sur le marché numérique, les frais facturés sur les transactions en devise, les risques liés à la vente en ligne à distance, le blocage géographique injustifié empêchant d’avoir accès à des services plus avantageux et le manque de reconnaissance mutuelle et l’interopérabilité des techniques d’identification numérique. Pour ces raisons, il a voté pour le rapport.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top