L’éducation, enjeux central de l’aide au développement

Robert Rochefort a soutenu la résolution sur l’aide européenne au développement dans le domaine de l’éducation qui qui doit être au cœur nos politiques de développement. L’Union et les États membres devraient consacrer au minimum 10 % de leur aide publique au développement à l’éducation d’ici à 2024, et 15 % en 2030. En effet, l’éducation nécessite un investissement massif venant de l’aide internationale tout comme des pays en développement eux-mêmes.  De plus, au moins 40 % de l’aide à l’éducation de l’Union et des États membres devrait être dirigée vers les pays les moins avancés. La qualité de l’éducation est au centre de plusieurs enjeux : la maîtrise des apprentissages de base est un prérequis pour l’insertion dans la vie professionnelle, l’éducation des filles est un levier déterminant pour les sociétés, elle l’est aussi pour l’émancipation des groupes vulnérables ou encore l’intégration des personnes handicapées ou des migrants. Pour toutes ces raisons, je déplore qu’à l’heure actuelle l’aide à l’éducation ne soit pas davantage une priorité des bailleurs internationaux, cette situation doit évoluer.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top