Le parquet européen : une étape supplémentaire dans la lutte contre la fraude financière

Robert Rochefort a soutenu la création d’un Parquet européen pour lutter contre la fraude qui permettra de poursuivre à l’échelon européen les auteurs d’infractions portant atteinte aux intérêts financiers de l’UE et les cas les plus graves de fraudes à la TVA. Ce parquet sera compétent pour mener de sa propre initiative des enquêtes et des investigations en toute indépendance. Il s’agit d’une étape cruciale dans la défense des intérêts financiers de l’Union et des citoyens car à titre d’exemple, les fraudes à la TVA coûteraient en moyenne 50 milliards d’euros par an au contribuable européen. Vingt États membres, dont la France, ont choisi de travailler en coopération renforcée dans ce domaine afin d’apporter des changements significatifs dans la façon dont l’Union défend ses intérêts financiers. Toutefois, Robert Rochefort regrette que ce Parquet européen ne soit pas compétent pour la grande criminalité transfrontalière, les crimes transnationaux et les affaires transnationales de terrorisme. Il se battra pour que ce soit le cas à l’avenir.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top