La situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne n’est pas si rose

La situation des droits fondamentaux dans l’UE n’est pas réjouissante. Ces derniers sont en particuliers menacés dans plusieurs pays. Robert Rochefort a voté en faveur de la résolution relative à la situation des droits fondamentaux dans l’Union européenne en 2017 qui appelle les institutions européennes à évaluer effectivement le respect de l’État de droit par les États membres et à dénoncer les restrictions en termes de liberté d’expression ainsi que les violations des droits fondamentaux des migrants et des demandeurs d’asiles dans certains pays de l’Union. Les mesures prises dans certains pays de l’UE pour affaiblir la séparation des pouvoirs et l’indépendance du pouvoir judiciaire sont inacceptables. Une évaluation impartiale et régulière de l’évolution de l’État de droit, fondée sur des critères objectifs dans tous les États membres, est aujourd’hui nécessaire. De plus, les restrictions croissantes à la liberté d’expression et de réunion dans l’UE sont extrêmement préoccupantes, tout comme les menaces et pressions auxquelles font face les journalistes. L’Union doit agir avec plus de force pour améliorer cette situation.

 

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top