La lutte contre le chômage des jeunes, une priorité politique de l’Union

L’emploi des jeunes doit être une priorité politique de l’Union européenne. Pour cette raison, Robert Rochefort porte une attention particulière à l’Initiative pour l’emploi des jeunes (IEJ), et au programme qu’elle finance, la Garantie pour la jeunesse. Grâce à ses financements, l’initiative a déjà aidé 1,4 millions de jeunes à trouver un emploi, un stage ou une formation. Robert Rochefort a apporté son soutien à cet outil en votant en faveur du rapport sur la mise en œuvre de l’initiative pour l’emploi des jeunes dans les États membres. Le rapport souligne les réalisations de l’IEJ et rappelle qu’il est essentiel de lui garantir un financement d’au moins 700 millions d’euros sur la période 2018-2020, mais porte également un regard critique sur le programme et les possibilités d’améliorer sa mise en œuvre. Il est notamment essentiel que les financements de l’Union européenne ne remplacent pas les financements nationaux, mais les complètent. Par ailleurs, les États membres doivent poursuivre leurs efforts pour améliorer le ciblage des NEET, les jeunes qui ne travaillent pas et ne suivent pas d’études ni de formation. Ces jeunes, et en particulier les plus inactifs et difficiles à réintégrer, qui sont les plus exposés à l’exclusion, devraient pouvoir bénéficier de services personnalisés.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top