Interdire davantage les expérimentations animales dans les cosmétiques

L’Union européenne dans ses traités s’est engagée à promouvoir le bien-être animal tout en protégeant la santé humaine et l’environnement. Dans l’Union, depuis 2013, la mise sur le marché de produits cosmétiques testés sur des animaux est interdite et cela n’a pas empêché l’industrie cosmétique européenne de prospérer et de représenter environ deux millions d’emplois. Malheureusement, cette réalité est loin d’être le cas partout au niveau mondial. Il faut que l’Union européenne fasse avancer les choses dans ce domaine. C’est pourquoi Robert Rochefort a soutenu la résolution exhortant l’Union européenne, à travers son réseau diplomatique, à lancer une action à l’échelle mondiale visant à faire interdire l’expérimentation animale dans les cosmétiques d’ici 2023. L’objectif serait de rallier le plus grand nombre d’États à cette cause dans le cadre d’une convention internationale.

Cliquez ici pour retrouver la résolution

Comments are closed.

Scroll To Top