Glyphosate : pour une sortie progressive et complète d’ici 5 ans

Robert Rochefort s’est opposé à la proposition de la Commission de renouveler l’autorisation du glyphosate au sein de l’Union européenne pour les dix prochaines années. En vertu du principe de précaution et pour répondre à une grande préoccupation des citoyens européens, il convient d’interdire cette substance dès que possible.  Le délai de 5 ans que Robert Rochefort a soutenu est une phase de sortie raisonnable et encadrée. Ces années doivent être celles de la fin de l’usage du glyphosate et de l’obtention de solutions alternatives pour l’agriculture, comme l’agriculture à bas niveau d’intrants. Cette évolution est aujourd’hui une nécessité. Il ne faut pas oublier que le Centre international de recherche sur le cancer (CIRC), agence de l’Organisation mondiale de la santé, a classé en mars 2015 le glyphosate cancérogène probable pour l’homme. De plus, le scandale des «Monsanto papers» doit nous alerter sur cet herbicide qui est le plus utilisé au monde et qui voit peser sur lui de forte présomption de nocivité pour la santé humaine, animale et environnementale.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top