Des travailleurs mieux protégés contre le cancer

Robert Rochefort a soutenu la révision de la directive permettant de lutter contre l’exposition des travailleurs à des agents cancérigènes ou mutagènes. Alors que le cancer est la première cause de mortalité d’origine professionnelle en Europe, ce texte, d’apparence technique, représente une réelle avancée pour l’amélioration de la vie de millions de travailleurs en Europe. La révision ajoute huit nouvelles substances qui feront désormais l’objet d’un contrôle strict dans le milieu professionnel. Il se félicite tout particulièrement de l’ajout d’une valeur limite d’exposition pour les gaz d’échappement des moteurs diesel, véritable victoire du Parlement et enjeu sanitaire de premier plan. Plus de 20 millions de travailleurs sont exposés à des agents cancérigènes, dont plus de 12 millions aux seules émanations de diesel, notamment dans l’industrie. Ces avancées étaient donc nécessaires et attendues.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

 

Comments are closed.

Scroll To Top