De nouveaux droits pour les travailleurs européens

Les avancées sociales prévues par la révision de la directive déclaration écrite garantissent de nouveaux droits concrets pour les travailleurs européens, permettant d’améliorer la prévisibilité et la sécurité des conditions de travail, en particulier en ce qui concerne les nouvelles formes d’emploi «atypiques» apparus ces dernières années. La révision étend le champ d’application de la directive à des formes d’emploi qui en sont aujourd’hui souvent exclues et établit des droits minimaux qui s’appliquent à tous les travailleurs tels que le droit à recevoir les formations obligatoires gratuitement, la limitation des clauses d’exclusivité, ou encore l’obligation pour les employeurs d’informer les travailleurs ayant un planning de travail variable des périodes durant lesquelles ils peuvent être appelés à travailler. Il est impératif de conclure rapidement les discussions afin d’aboutir à l’adoption d’un texte favorable aux travailleurs européens et à la mise en œuvre effective du socle européen des droits sociaux. Pour cette raison, Robert Rochefort a voté en faveur du mandat pour les trilogues.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

Comments are closed.

Scroll To Top