Blanchiment de capitaux : des règles plus strictes pour les monnaies virtuelles

Robert Rochefort a voté en faveur du rapport relatif à la prévention de l’utilisation du système financier qui prévoit une réglementation plus stricte des monnaies virtuelles, comme le Bitcoin, afin d’éviter qu’elles ne soient utilisées à des fins de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. L’objectif de cette législation est de mettre fin aux possibilités d’anonymat dont profitent souvent les criminels. D’une part, les plateformes de change de devises virtuelles et les fournisseurs de portefeuilles de stockage devront, tout comme les banques, appliquer des mesures de vigilance à l’égard de la clientèle, notamment des exigences en matière de vérification de la clientèle. D’autre part, les nouvelles mesures concernent aussi les risques liés aux cartes prépayées puisque leur surveillance sera renforcée, notamment grâce à la réduction du seuil d’identification des détenteurs de cartes prépayées de 250€ actuellement à 150. L’Union est ainsi dotée d’instruments plus adéquats et stricts pour faire face aux fraudes et aux sorties illégales de capitaux.

Pour consulter la résolution, cliquez ici

 

Comments are closed.

Scroll To Top