Application des sanctions contre la Russie

Fin de l’année passée, l’entreprise russe EN+ a été introduite à la Bourse de Londres. Oleg Deripaska, propriétaire d’EN+ et partenaire commercial proche du Président Poutine, a fait savoir qu’une partie des fonds levés à la Bourse de Londres servirait pour rembourser ses dettes envers VTB, banque publique russe faisant l’objet de mesures restrictives de la part de l’Union.

Robert Rochefort s’était alors associé à plusieurs collègues pour s’enquérir de l’attitude de la Haute-Représentante de l’Union, Federica Mogherini, face à cette transaction qui, bien que respectant le droit de l’Union, semblait ne pas suivre l’esprit des mesures prises à l’encontre de la Russie.

La Haute-Représentante reste prudente dans sa réponse, assurant que la Commission a été informée de la situation. Néanmoins, elle souligne qu’il revient aux autorités nationales de mener une enquête et d’imposer une sanction dans le cas où une disposition de la règlementation a été violée.

Cliquez ici afin de consulter la question complète, ainsi que la réponse donnée

Comments are closed.

Scroll To Top