1997 – Le consommateur entrepreneur, éditions Odile Jacob

« Ce livre est la suite de La Société des consommateurs qui a rencontré un vif succès lors de sa publication. Robert Rochefort,  » Monsieur Consommation  » pour les médias, y retraçait l’histoire de la société de consommation en s’arrêtant plus particulièrement sur la période post-guerre du Golfe qu’il caractérisait par une consommation de rassurance (santé, droits de l’homme, authenticité, etc.).Et il annonçait qu’une nouvelle époque allait s’ouvrir, celle du consommateur entrepreneur.C’est la description de cette nouvelle figure du consommateur qui fait l’objet de ce livre.

Robert Rochefort montre comment les nouvelles formes d’organisation du travail brouillent la séparation entre vie privée et vie professionnelle ; comment, d’une part, le consommateur tend à gérer sa vie familiale comme s’il s’agissait d’une entreprise (recherche de l’efficacité, de la rentabilité, de l’optimum) ; et comment, d’autre part, il utilise de plus en plus d’objets à usage professionnel et privé à la fois (téléphone portable, monospace, ordinateur, etc.) ; enfin, comment il consomme de plus en plus de produits semi-finis qu’il termine lui-même (meubles en kits, bricolage, vacances actives, etc,).

Se profile dans ce livre une sociologie du néolibéralisme post-salarial. En un mot, une société d’entrepreneurs individuels jusque dans la consommation faisant suite à la société salariale des XIXe et XXe siècles. »

Comments are closed.

Scroll To Top