1995 – La société des consommateurs, éditions Odile Jacob

« La panne de la consommation des années 1990 annonce-t-elle la fin de la société de consommation ? L’abstinence serait-elle devenue un vote de protestation des citoyens consommateurs ?

Non, la société de consommation n’est pas morte, et elle accentue encore son emprise sur nos modes de vie. Les ménages équipés, les individus saturés, la consommation doit répondre maintenant à d’autres attentes beaucoup plus immatérielles dont ce livre donne la clé.

Les nouveaux marchés porteurs sont ceux qui peuvent rassurer les individus : la santé, l’écologie, le terroir, la famille, et même la solidarité. »

Comments are closed.

Scroll To Top